Archives‎ > ‎Nos arguments‎ > ‎

Point de vue

Nos libertés à l'arsenal ?

confiance.jpg

 

Une des singularités de la Suisse réside, depuis longtemps, dans la possession par ses soldats de leur arme de service à leur domicile. La première votation populaire de 2011 aura pour enjeu le maintien ou non de cet usage remontant aux Waldstätten.

Le fusil à portée de la main permet à son possesseur d’accomplir plus facilement les actes obligatoires ou volontaires qu’on attend de lui : s’entraîner, se perfectionner, mieux connaître l’objet que le pays lui confie pour le défendre, mieux l’entretenir, mieux remplir son devoir, se mobiliser plus vite

Chacun détient aussi chez lui une parcelle, même infime, de la puissance de feu défensive de la Confédération. C’est un droit et un symbole de force patriotiques. Quelle puissance étrangère ne réfléchira pas avant d’envahir et d’occuper une contrée où chaque foyer recèle des armes ? Quel dictateur en devenir pourrait imposer son joug dans un Etat où tant sont armés ? Ce symbole et ce droit ponctuent notre indépendance comme ils ponctuent notre liberté.

Le pays considère encore ses citoyens comme des individus responsables : on peut leur prêter à demeure quelque chose d’aussi incroyable et dangereux qu’une arme de guerre. C’est un honneur, une marque de confiance,  et cet honneur est mérité : rarissimes sont les usages indus des armes de service.

Ceux qui veulent mettre fin à cette tradition séculaire veulent ravir aux soldats un devoir dont ils sont fiers, leur confisquer un droit et retirer un honneur au pays tout entier. Votons  "non" à cette initiative qui veut supprimer une tradition pour la "remiser" dans des râteliers collectifs ! N'enfermons pas notre sens de l'indépendance, de la liberté et de la responsabilité dans les arsenaux !

Source: 

Le blogue politique de Soli Pardo sur TG



SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Ċ
Afficher Télécharger
Arguments  Source http://kbog.ch/cms/index.php  1134 Ko v. 4 21 déc. 2010 à 14:11 Meylan Yannick
Comments